Blog
Avis et test du jeûne intermittent

Style de vie: Jeûne Intermittent


sidebar-caro

Retrouvez toutes mes vidéos (au moins 2 nouvelles vidéos par semaine) sur la nutrition, l'alimentation, des recettes, des conseils de bien-être et developpement personnel mais aussi des vidéos d'escapades et voyages sur ma page Youtube la Planète de Caro, C'est gratuit !


J’ai envie de vous partager une expérience, que même moi je ne soupçonnais pas faire un jour. C’est vous dire. Après l’arrêt du tabac, dont je vous parle dans un autre article, je me lance dans la purification de mon corps.  J’ai décidé de faire ce qu’on appel un Jeune Intermittent.

Étant une vraie gourmande qui adore manger aussi bien de la pâtisserie que du salé, il m’arrive de ne pas faire attention. En fait, je n’ai jamais fait attention… Jusqu’à aujourd’hui, oui parce que le corps change vite dès que l’on passe la trentaine. C’est dingue, mais c’est comme ça. 

« Jamais je ne me priverais sur la nourriture! » 

Disais-je…

La Réflexion

Certainement comme beaucoup d’hommes et de femmes, je découvre tous les régimes cétogènes ou Kéto, paléos, sans glucides , sans gluten etc… Moi qui disais toujours, “Jamais je ne me priverai sur la nourriture!” Haha, ris bien ma fille parce qu’à moins que tu veuilles devenir obèse, tu devras faire attention un jour ou l’autre. D’où  certaines recettes cétogène ou Low Carb aussi que je vous propose sur mon site, pour continuer de se régaler mais en étant plus réfléchis.

Donc tout ceci fait son chemin dans ma tête, certaines personnes de mon entourage qui pratiquent le jeûne régulièrement m’en parle et m’explique. Je vois les effets positifs incroyable sur leurs physique comme la peau par exemple qui s’illumine.

Adaptation

    J’ai commencé cette expérience la semaine dernière, un lundi, et je constate que je me sens toujours aussi bien dans mon corps et dans ma tête. Je me suis dis, une nuit où j’avais quelques difficultés à dormir, tien si je tentais l’expérience. 

J’ai lu plusieurs articles sur les bienfaits du jeûne intermittent et comment faire. À part être motivé et déterminé, il ne faut pas grand chose de plus. 

Je me rend compte alors que tout est possible si on s’en donne les moyens.

     Grande fan des petits déjeuner, je dois m’en passer pour respecter les conditions du jeûne. Le principe est simple. Je dois respecter des horaires tels que 8-16. C’est à dire que pendant 8 heure j’ai le droit de manger et pendant 16h je jeûne. Je fais un repas à midi-13h et je dîne 19-20h. Je fais aussi un petit goûter en milieu d’après midi. Ce qui est plus facile qu’un jeune Hydrique c’est que presque la majorité du jeune se fait la nuit.

Toutefois, quelques heures après mon réveil, aux alentours de 10h, mon ventre se fait entendre sauvagement. La faim arrive d’un coup et je dois donc gérer cette fringale qui me tombe dessus. Les 2 et 3 premiers jours furent les plus difficiles. Maintenant, je ne fais même plus attention. Comme quoi, mon cerveau et mon corps se sont très vites adaptés.

Premiers constats

C’est ça qui est incroyable avec notre corps, c’est qu’il a cette faculté de s’adapter en toute circonstances. 

Après une semaine de jeûne, mon corps se régule et prend de nouvelles bonnes habitudes. De plus, j’ai perdu un peu de poids. Mon ventre et ma taille sont les heureux bénéficiaires de cette perte de poids. 

Ce qui est aussi très appréciable, c’est que je ne ressens pas plus de fatigue que d’habitude. De toute façon je ne suis pas souvent fatiguée, sauf celle du soir qui vient après le repas, rien d’anormal. Et au contraire je me sens presque plus en forme. Mes capacités de réflexions sont améliorées et me permettent ainsi de fournir un meilleur travail.

Je précise que je travail depuis chez moi et que donc je n’ai pas de déplacement à faire ou d’effort de sociabilité pendant ces heures de jeûne. Peut-être que je le vivrais différemment si c’était le cas. Par exemple, je ne sais pas si cela affecterait ma concentration si je devais être au volant et du coup être dangereux. 

Bref, en tout cas, pour l’instant cette première semaine se passe plutôt bien.

L’avis scientifique

    D’un côté plus “scientifique” il est expliqué que le jeune à pour but de réguler le taux de cholestérol dans notre organisme, ainsi que de le réguler. C’est plus ou moins ce que je vous disais plus haut.

C’est également une bonne stratégie pour réduire la masse de graisse, aussi bien chez les obèses que chez les personnes avec moins de 10kg en trop ainsi que les personnes normales, l’apport calorique.

Bienfaits du jeûne

    Dans une société ou la mal-bouffe et la surconsommation de nourriture prédomine, le jeûne intermittent aurait plusieurs avantages pour notre organisme.

La liste est assez longue, toutefois il est important de les souligner. 

Une chose est sûre, il prévient le surpoids et certaines pathologies qui en découle, certainement parce qu’il permet au corps de diminuer sa production d’insuline. Le stockage des graisses et du sucre sont également mieux gérés, ainsi le déstockage des graisses est stimulé. 

     Il favorise la régénération cellulaire et donc diminue le vieillissement prématuré et l’oxydation de celles-ci. L’hormone de croissance est elle aussi sujette à une bonne stimulation. Il est également dit que cela nous permet de mieux contrôler nos sensations alimentaires. Le top du top est que nos performances intellectuelles et physiques sont largement améliorées. La récupération est nettement moindre par rapport à une alimentation 3, 4 fois par jours. 

Mon avis

   Les deux derniers points évoqués sont importants, et, je vous le confirme. Dans mon expérience, je vous explique que les performances intellectuelles sont biens mieux que précédemment et me permettent de fournir un meilleur résultat de mon travail. D’autre part, mes nuits sont plus courtes, je n’ai plus besoin de dormir autant qu’avant. Cela me permet donc de commencer à travailler plus tôt, et comme mes performances sont améliorées, mon travail avance d’autant plus vite.

Avis médical

    Il est possible de se lancer dans cette expérience seul, toutefois il est recommandé d’avoir un avis médical, surtout si le but est la perte de poids. Pour certains, la nourriture est une véritable addiction et cela peut engendrer d’autres problèmes tels que la frustration , la fatigue, des fringales etc…

Ce n’est absolument pas le but. Cela peut être aussi difficile que d’arrêter de fumer et de dire stop à la dépendance. Oui, nous sommes dépendants de tant de choses dont on ne se rend pas compte. Seulement lorsque nous prenons les bonnes décisions. Il bien d’avoir en tête que le jeune, ce que je vais dire est étrange, n’est pas un régime mais une manière de s’alimenter.

Le but est aussi d’éviter les erreurs, qui sont très fréquentes.

Les erreurs

    Se fixer un objectif trop difficile à atteindre. Il vaut mieux commencer avec la mesure de nos capacités quitte à dépasser le but premier. La fierté en sera d’autant plus grande. Le système par parlier marche bien. 

Jeûner pour maigrir, ou c’est une grosse erreur. Car à la base c’est un mode de vie plus qu’un régime bien qu’il contribue à la perte de poids. Comme l’attention est au mauvais endroit, les autres avantages et bienfaits que cela apporte au corps seront inhibés.

Il est très important de garder de bonnes habitudes alimentaires durant les périodes de nourritures. Il ne s’agit de se jeter sur la mal-bouffe ou de doubler les quantités. La stabilité compte beaucoup. Il faudrait même privilégier les végétaux, les protéines ainsi que les céréales complètes.

Pour finir, l’oublie de boire de l’eau est fréquent. Vu qu’on mange moins nous avons moins soif. Mais il faut absolument s’hydrater afin d’aider justement le corps à évacuer toutes les mauvaises toxines que l’organisme à stocké. Bien sûr, il faut éviter toutes les boissons sucrées ou avec des additifs. Le mieux reste l’eau, le café et le thé à condition qu’ils soient sans sucres.