Blog
bienfaits du concombre

Aliments: Le Concombre


sidebar-caro

Retrouvez toutes mes vidéos (au moins 2 nouvelles vidéos par semaine) sur la nutrition, l'alimentation, des recettes, des conseils de bien-être et developpement personnel mais aussi des vidéos d'escapades et voyages sur ma page Youtube la Planète de Caro, C'est gratuit !


Le saviez-vous? Le concombre était d’abord utilisé pour ses vertus médicinales, par exemple sous forme de cataplasme pour apaiser les rougeurs.

Ce légume frais, croquant et juteux se consomme surtout au printemps et en été mais on le trouve toute l’année. Très pauvre en calories et très désaltérant il sera un autre allié de choix dans nos assiettes! De plus il est pourvu de minéraux et de vitamines dont notre corps a besoin. 

Cru, cuit, en salade ou revenu dans un peu de matière grasse il saura se faire déguster sans broncher!

La petite histoire du concombre

Encore un voyageur!

C’est du provençal que vient le terme concombre en 1256 qui était d’abord sous la forme de “cocombre”.

Je suis sûr que l’on va encore croiser les Romains pas loin dans cette histoire…

Il viendrait ou du moins aurait été domestiqué dans le pays où la vache est sacrée, l’Inde. Une grande épopée du concombre débuta lorsqu’il se propagea à travers la Chine et le Moyen-Orient. Il fut également diffusé dans l’est et le sud de la chaîne Himalayenne avant de prendre d’autres directions.

Puis, sur les rives du Nil, il fut cultivé par les Egyptiens qui en étaient très friands et qui les utilisaient en offrandes à leurs dieux. Durant l’antiquité qu’il prit une autre direction pour aller en Grèce et en Italie. Je vous l’avais dit! Ils sont la les Romains! Ils l’appréciaient beaucoup aussi malgré son amertume.

D’autre part, on trouve deux grands groupes, l’asiatique et l’africain qui se distinguent par leur appartenance géographique. Ce n’est qu’au 9ème siècle que sa présence devint officielle en France et plus précisément lorsque Charlemagne ordonna la culture dans ses domaines. Un grand Roi aussi se régalait avec, Louis XIV, et ses le jardinier en chef qui développa sa production sous serre.

Au fil du temps et des sélections, il perdit sa toxicité causée par l’amertume, causée elle-même par la présence de cucurbitacine. On en trouva alors une large palette de forme et de couleur, allant du long au mince.

Valeurs nutritives

(pour 100gr)

Macros

  • Calories : 13,2 kcal
  • Eau : 96 g
  • Protéines : 0,64 g
  • Lipides : 0,11 g
  • Glucides : 2,04
  • Fibres : 0,6 g

Minéraux

  • Phosphore : 24,7 mg
  • Potassium : 157 mg
  • Calcium :19,2 mg
  • Sodium : 4,8 mg

Vitamines

  • Vitamine B9 : 12,5 microg
  • Vitamine C :  8,25 mg

Quels sont les bienfaits du concombre sur la santé ?

Comme la fraise, il est composé de 95% d’eau, c’est donc un allié de choix pour nos régimes et contribue à nos besoins hydriques de la journée. Ce qui en fait un parfait compagnon pour l’été!

Nous l’aurons compris, les antioxydants et les radicaux libres sont partout, c’est pourquoi il est important de manger plusieurs fruits et légumes par jour afin que chacun d’entres eux nous apportent ce dont nous avons besoin. 

Le concombre lui, va nous apporter grâce à ses antioxydants une protections contre les radicaux libres qui sont à l’origines de maladies, cardio-vasculaires notamment mais aussi contre le vieillissement. À nouveau, c’est dans sa peau qu’on les trouve,c’est pour cela qu’il faut les manger avec peau. Cela tombe bien ils sont cultivés avec quasi pas de pesticides. Malgré tous, ses apports en antioxydant soins moindres comparés à ceux du brocoli par exemple.

 Le concombre cru se consomme avec ou sans la peau et, en fonction de cela il agira différemment sur notre corps. 

Sans la peau il est source de cuivre. Le collagène ainsi que l’hémoglobine ont besoin de lui pour se former dans l’organisme. Il agira aussi en défense du corps contre les radicaux libre.

Avec sa pelure il sera source de vitamine K. Elle joue plusieurs rôles impératifs notamment pour la formation des os et la fabrication de la synthèse de protéines associées à la coagulation du sang. Un peu technique mais on comprend. C’est aussi  notre intestin qui abrite des bactéries nécessaires à la fabrication de cette vitamine.

Comment conserver votre concombre ?

Bien évidemment pas en plein soleil, mais, anecdote oblige, le concombre garde une température entre 6 et 8 degrés même en plein soleil. Le mieux sera de le conserver loin des fruits et de préférence dans le bac à légume du frigo.

Et si on se faisait un petit son du visage naturel avec un  lait de concombre? Avec 50g d’amande douce que l’on écrase dans un mortier, à laquelle on ajoute 250 g de jus de concombre bouilli et refroidi. Après l’avoir passé dans une mousseline on ajoute 250g d’alcool et 1g d’essence de rose.

Utiliser le concombre dans vos recettes

Comme la carotte, en salade bien sur! Toutefois le manger cru peut être indigeste. Donc si besoin, le faire dégorger pendant 24 h avec du sel marin. Mais sinon, en salade, en carpaccio, en soupe froide et même en soupe chaude! A la Grec avec du yaourt de a ciboulette et de la menthe, un régal.

Tags: