Blog
Les pêches sur la santé

Aliments: Les Pêches


sidebar-caro

Retrouvez toutes mes vidéos (au moins 2 nouvelles vidéos par semaine) sur la nutrition, l'alimentation, des recettes, des conseils de bien-être et developpement personnel mais aussi des vidéos d'escapades et voyages sur ma page Youtube la Planète de Caro, C'est gratuit !


Qu’elle est belle cette petite pêche, avec leurs robes veloutées ou de soies, de couleur orange ou de couleur blanche et sa texture douce et fondante. De Juin à Août, elle fait sa place sur les étalages en nous séduisant grâce à son redoutable parfum! Un vrai bonheur en bouche grâce à sa saveur sucrée et juteuse… On s’imagine bien là, sous un arbre, avec un chapeau sur la tête en mangeant une savoureuse pêche riche en eau pour nous rafraîchir!

On trouve différentes variétés sur le marché, telles que les nectarines et les brugnons. Il y aussi la pêche de vigne, toutefois elle arrive tardivement en septembre et pour rester jusque Octobre. Mais c’est le nombre impressionnant de 300 qui représente les différentes variétés dans toute la France.

La petite histoire de la pêche

La pêche est issue de l’arbre fruitier le Pêcher. Sa culture est assez délicate, comme certains autres fruits, car elle demande des soins particuliers tels que la taille, qui est plus que nécessaire pour son épanouissement et assurer une bonne fructification.

Il fleurit de fin février jusqu’à Mars, Avril et offre un spectacle magnifique au moment de la floraison grâce à ses fleurs roses ou blanches qui dégagent un doux parfum. La saison dure 4 mois de Juin à fin Septembre.

Elles sont bonnes à cueillir lorsqu’elles sont bien colorées et molles au niveau de la pédoncule et se conserve 2 à 3 semaines dans le bac du frigo.

Saviez-vous qu’une variété à faillit disparaitre? Elle porte le nom de pêche d’or, originaire d’Afrique du Sud et qui à la particularité de ne pas avoir de pigmentation et qui est intéressante en bouche. On y retrouve des saveurs telles que l’ananas et les fruits exotiques.

Ses origines

L’Asie est le pays d’origine de la pêche. Encore une qui a fait du chemin pour arriver là. C’est au 15ème siècle qu’elles sont arrivées en Europe. Mais avant d’en arriver là, des origines très très anciennes auraient été découvertes 5 siècles avant notre ère. Devinez où? En Chine! Voyageuse comme elle l’a été, elle emprunta la route de la soie pour passer par la Perse qui lui donna le nom de Prunus Persica. C’est le philosophe Théophraste qui lui donna ce nom parce qu’il était convaincu que l’arbre venait de Perse. Ba oui je lui ai demandé…

Et les Romains, que l’on retrouve encore, ils sont dans toutes les histoires visiblement, les cultivaient et en dénombrait pas moins de 5 variétés. Plus tard en France, à Versaille, la pèche acquis sa place et plus de trente variétés furent cultivées. Et, on connaît bien les « Belle de Chevreuse », « Belle de Vitry », ou encore « Téton de Vénus » !

Petite anecdote, Le Roi Louis XIV qui adorait les adorait, offrait des paniers de pêches et de figues à ses maitresses

Valeurs nutritives

(pour 100gr)

Macros

  • Calories : 53 kcal
  • Eau : 86 g
  • Protéines : 1,08 g
  • Lipides : 0,1 g
  • Glucides : 9 g
  • Fibres : 1,6 g

Minéraux

  • Phosphore : 22 mg
  • Potassium : 230 mg
  • Calcium : 8 mg
  • Manganèse : 0,65 mg

Vitamines

  • Vitamine B2 : 0,05 mg
  • Vitamine C :  6,6 mg
  • Vitamine E : 1,27 mg
  • Vitamine B1 : 0,03 mg

Quels sont les bienfaits de la pêche sur la santé ?

Encore une qui est pleine de bons nutriments. Décidément, on va finir par croire que les fruits et légumes sont vraiment bons pour notre santé! 

Voici la vedette de l’été, avec son côté rafraîchissant et le fait qu’elle soit peu calorique, comme la fraise, elle ravit tous les fins gourmets! Elle contient tant de bonnes qualités, comme des oligoéléments, des vitamines, des fibres et des minéraux. Également très riche en eau, elle sera un bon allié durant l’été.

Nos chers antioxydants

On en parle des antioxydants? Oui oui oui, ils sont bien là eux aussi! C’est d’ailleurs dans la peau qu’ils se trouvent le plus. Il est d’ailleurs recommandé de la manger.

Les antioxydants ont des vertus différentes dans chaque aliments. Ici, ils permettent de réduire, les dommages liés au stress oxydatif, les risques de maladie cardio-vasculaires et de limiter la formation de plaque dans les artères. D’après les études, dans les 30 minutes après la consommation d’un jus de pêche frais, ce stress peuvent être réduit. La Vitamine C présente dans la pêche contribuerait à l’activité antioxydante. En effet, ils sont efficaces dans la lutte contre des maladies et sur le long terme, les radicaux libres seront éliminés. Comme précisé plus haut, il est recommandé de manger la peau car c’est elle qui contient le plus de bienfaits, la pulpe étant plus pauvre.

Nous commençons à nous familiariser avec les antioxydants tant ils sont présents partout. Toutefois, les pêches contiendraient des fusions de nutriment qui ont des effets très bénéfiques. En tout cas, les chercheurs semblent le penser.

Elles ont des composants bio-actifs qui, pour les personnes à risque de maladie cardiaque, ont des effets impressionnant dans l’amélioration des symptômes.

La pêche de manière préventive

D’autre part, elle contient ce qu’on appel de l’acide caféique, un autre antioxydant qui mène un autre combat. En effet, il lutte contre une mycotoxine qui est potentiellement cancérigène, il s’agit de l’aflatoxine. Une étude démontre que cet acide à le pouvoir de le détruire à 95%! Ce qui est énorme!!! Il y aurait également beaucoup d’évidences liant l’aflatoxine au cancer donc il serait recommandé de consommer de la pêche de manière préventive. Ce serait très bénéfique.

Un allié pour nos seins

Aussi mesdames, d’après d’autres étude, il serait bon d’en manger deux ou trois par jour pour  lutter l’apparition et d’empêcher le développement de métastases de certaines cellules du cancer du sein. Ce sont les polyphénols qui parviennent à empêcher ces effets.

      Des fibres

La pêche contient des fibres, et c’est là aussi que l’on trouve les polyphénols qui, préviennent du risque cardio vasculaire, à condition de manger la peau, de la constipation et de combler 5 à 9%  des apports quotidiens recommandés. En plus de tout ceci, elle diminue le risque de cancer du côlon et permet un meilleur contrôle du diabète de type 2.

Comment conserver votre pêche ?

Il y a plusieurs manières de les conserver. Toutefois il faudra bien les choisir avant, le mieux est qu’elles soient un peu ramollies. Si elles sont trop ferme, les mettre dans un sac de papier leur permettra de mûrir plus vite.

La plus connue est dans le bac du frigo pendant quelques jours. Il est également possible de la congeler et pour cela il faudra les couper en quartiers et les saupoudrer d’acide ascorbique ou de jus de citron.

Un autre aussi qui apportera du Fer, c’est de la conserver en conserve.

Utiliser la pêche dans vos recettes

OUI il est possible de l’utiliser dans des cocktails et des sangria! Il suffit de la passer au mixeur et de mélanger avec un peu de vin blanc et hop!

Elle se cuisine aussi bien crue que cuite. D’ailleurs, au four avec des cuisses de canards ou encore en accompagnement de porc ou fruits de mer. Ou bien fraiche avec du jambon de Bayonne, quelques noix hachées et une cuillère de fromage blanc!

Et aussi, dans les pâtisseries bien sûr, en tartelette, en sorbet ou en yaourt, tout est bon pour encore régaler nos papilles et assouvir notre gourmandise!

Tags: